Please wait...
/
https://clarolineconnect.univ-lyon1.fr/
/
/themes/lyon-1/bootstrap.css?v=3371d7f312bd1ffce4432176f54dff3a
en
It appears that you're using an unsupported web browser. To enjoy a pleasant and bug-free experience, please use a recent version of a major browser (http://browsehappy.com). Internet Explorer is supported from version 11.
Loading...

 

 

Le projet " AnimTaRecherche " s’adresse aux étudiants santé pour leur permettre de rentrer dans un des instituts de recherche de Lyon et d’y découvrir les différents aspects du métier de chercheur.

Pour cette première édition en 2021 le reportage photo se déroule à l'Institut NeuroMyogène à Lyon (INMG). Le reportage présente une journée de Simon Roubille, étudiant en 3ème année de doctorat et de Laura Galvis, chercheuse post-doctorante.

 

L’INMG est un laboratoire de recherche publique créé pour développer une recherche fondamentale et appliquée de pointe dédiée à l’étude de la physiopathologie du muscle et du système nerveux, avec une ouverture vers la recherche clinique et translationnelle. Il est constitué de 18 équipes de recherche soit environ 250 personnes : la plus forte concentration en France d’équipes se focalisant sur les maladies neuromusculaires !


Utilisant des approches de génétique, biologie moléculaire et cellulaire, physiologie et électrophysiologie, les thématiques de recherche des équipes de l’INMG portent sur le développement neuronal et musculaire, l’expression des gènes musculaires, la biologie de la synapse, la stabilité et le maintien du génome dans les cellules post-mitotiques, les processus cellulaires impliqués dans le vieillissement musculaire normal et pathologique, l’excitabilité cellulaire : des canaux ioniques à la physiologie cellulaire intégrée, le couplage excitation-contraction des cellules musculaires pour l’étude fonctionnelle de la jonction neuromusculaire, les mécanismes de régénération et leur pertinence pour les pathologies musculaires.


Ces thématiques permettent de développer des projets de recherche translationnelle pour la mise au point de nouvelles approches pour le diagnostique des myopathies et cardiomyopathies ainsi que le développement de stratégies innovantes pour la découverte de nouveaux traitements des maladies inflammatoires des muscles et du système nerveux.

 

Une double formation est nécessaire pour poursuivre une carrière en lien avec la recherche, publique ou privée. La participation à des projets de recherche des étudiants issus de formation médicale apporte une vision différente des problématiques et un enrichissement de la recherche par la complémentarité entre les personnes issues de formation médicale et celles issues des formations scientifiques.